Une explosion dans un site classé Seveso fait 8 blessés dont un grave, à Bergerac

Une explosion a eu lieu, le 3 août, dans un bâtiment de l’entreprise Manuco, classé Seveso et a fait 8 blessés dont un grave à Bergerac, en Dordogne. L’entreprise produit de la nitrocellulose qui sert à la fabrication de munitions d’armes à feu.

Un bruit sourd et un dégagement de fumée ont réveillé la ville calme de Bergerac. C’est dans la poudrerie de l’entreprise Manuco, de la ville dordognaise, qu’a eu lieu l’explosion en début d’après-midi, le 3 août. 40 personnes étaient sur place selon le maire de la ville, Jonathan Prioleaud. Parmi elles, huit ont été blessées dans l’incident, dont une gravement et qui se trouve dans une urgence absolue, selon le sous-préfet de Dordogne.

L’origine de l’explosion n’est pour le moment pas connue, mais l’entreprise Manuco produit de la nitrocellulose qui sert à la construction d’armes à feu, et qui peut donc, provoquer des explosions. Un incendie est en cours sur le lieu de l’incidente. La mairie de Bergerac ainsi que la préfecture de Dordogne ont appelé à éviter le secteur où se trouve le lieu classé Seveso.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Un risque de toxicité jugé faible

L’usine est classée « Seveso seuil haut » à cause de l’activité qui y est exercée. Ce classement concerne les sites industriels qui présentent des risques (qui peuvent être toxiques, mais ce n’est pas le seul critère), et sont soumis à des impératifs de sécurité en conséquence. Le nom vient d’une ville d’Italie touchée par une catastrophe industrielle en 1976. Il existe deux sous-catégories de sites Seveso, seuil bas ou seuil haut. L’usine de Bergerac relève de cette dernière.

La nitrocellulose est un ester de cellulose, explosif, dérivé de la cellulose et est utilisée dans la fabrication d’explosifs.

Cependant, la police présente sur place explique que le risque de toxicité est jugé faible « compte tenu du vent ».

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr