Ukraine : des sites de tortures découverts à Kherson

Après une domination russe dans cette guerre contre l’Ukraine, la tendance semble s’être inversée. Néanmoins, si les Russes n’occupent plus la région de Kherson, ils laissent derrière eux des traces témoignant de leur atrocité.

Rappel de la situation

Les Russes avaient pris Kherson, dans le sud de l’Ukraine depuis le début de l’invasion du pays le 24 février dernier. Jusqu’alors en position, les Russes se sont retirés de cette zone le 10 novembre dernier sur ordre de leur ministre de la Défense Sergueï Choïgu.

Depuis la retraite russe, les Ukrainiens ont découvert d’effroyables lieux.

Des sites de tortures

Ce lundi, le parquet ukrainien annonce avoir découvert quatre « sites de torture » à Kherson, que les russes semblaient utiliser lors de leur occupation. Ces endroits de tortures sont situés principalement dans des anciens centres de détention provisoire qui servaient avant la guerre. C’est ici que les Russes auraient torturé des personnes. Suite à cette découverte, l’Ukraine accuse la Russie d’avoir commis des crimes de guerres.

Voici ce qu’a déclaré le parquet ukrainien :

« Des morceaux de matraques en caoutchouc, une batte en bois, un appareil utilisé par les occupants pour électrocuter les civils, une lampe à incandescence et des balles (…) ont été saisis. »

Avant d’ajouter :

« Les travaux visant à établir les lieux des chambres de torture et de détention illégale se poursuivent. »

À terme, l’objectif est également de pouvoir identifier toutes les victimes. Quant à Moscou, aucune réaction pour le moment.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr