Tour de France : le résumé de la 2ème semaine

Cette seconde semaine a permis aux fans de constater que le maillot jaune Tadej Pogacar est humain et qu’il a trouvé un adversaire à sa taille sur ce Tour de France.

Etape 10 : Morzine-Megève

Dans la longue montée finale vers Megève, le Danois Magnus Cort Nielsen préserve sa place en deuxième rideau, avec dix coureurs encore dans le coup, il livre un duel avec Nick Schultz.

Avec un écart infime, il remporte sa deuxième étape sur le Tour de France, après s’être imposé à Carcassonne en 2018. Lennard Kämna a vécu une deuxième frustration après la Super Planche des Belles Filles, puisque Tadej Pogacar a défendu pour 11’’ le Maillot Jaune dont l’Allemand a pu rêver pendant la partie finale de l’étape.

Etape 11 : Albertville-Col du Granon

L’équipe Jumbo-Visma a mis en place une stratégie de harcèlement du Maillot Jaune débutée dès la montée au col de Télégraphe, qui s’est poursuivie dans l’ascension au col du Galibier et a trouvé son aboutissement dans la redoutable ascension finale. C’est dans les cinq derniers kilomètres que Tadej Pogacar a cédé aux assauts de Jonas Vingegaard, qui est allé chercher sa première victoire sur le Tour de France en même temps qu’il dépossédait son grand rival du Maillot Jaune.

Le grimpeur danois prend les commandes de la course, qu’il domine maintenant avec 2’16’’ d’avance sur Romain Bardet (3e de l’étape), et 2’22’’ sur Tadej Pogacar, relégué à la 3e marche du podium après une sévère déroute en fin de course.

Etape 12 : Briançon-Alpe d’Huez

Parmi les 5 coureurs concernés par la gagne avec 6 minutes d’avance, se trouvait la plus grande gloire du cyclisme britannique et l’un de ses plus beaux espoirs, Chris Froome et Tom Pidcock s’étant involontairement associés pour prendre place à l’avant. Pour son premier Tour de France, Tom Pidcock s’offre une victoire monumentale à l’Alpe d’Huez.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Au classement général, les attaques de Tadej Pogacar n’ont pas réussi à éloigner Jonas Vingegaard, toujours Maillot Jaune, alors que Romain Bardet a rétrogradé de la 2e à la 4e place du classement général.

Etape 13 : Le Bourg d’Oisans-Saint Etienne

La chute de Caleb Ewan, puis les difficultés de Fabio Jakobsen à tenir le rythme sur l’étape, ont toutefois permis à un groupe d’attaquants particulièrement solide de conserver ses chances de succès. Parmi eux, c’est l’ancien champion du monde Mads Pedersen qui a fait parler sa science de la course et la puissance de feu de ses jambes pour aller chercher sa première victoire sur le Tour de France.

Etape 14 : Saint Etienne-Mende

Michael Matthews a provoqué son destin avec une première attaque à 53 km de l’arrivée, puis a dû se défaire de ses derniers rivaux en plusieurs temps dans la montée finale, pour finalement remporter son duel avec Alberto Bettiol dans le dernier kilomètre d’ascension. Sur l’aérodrome de Mende, c’est en solitaire que le coureur de BikeExchange-Jayco est allé chercher sa quatrième étape sur le Tour de France, cinq ans après son dernier succès à Romans-sur-Isère. Derrière l’Australien, la bataille entre les prétendants au titre a bien eu lieu, mais Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard ont finalement franchi la ligne d’arrivée dans le même temps.

Etape 15 : Rodez-Carcassonne

Le peloton fond sur Benjamin Thomas à 500 mètres de la ligne, laissant place à une explication entre les costauds de la dernière ligne droite. Cette fois-ci, c’est Jasper Philipsen qui se montre le plus puissant et se faufile côté gauche, le long des barrières, pour aller coiffer sur la ligne Wout van Aert et Mads Pedersen. L’étape a été marquée par la chute et l’abandon de Steven Kruijswijk. Le Maillot Jaune perd deux équipiers dans la journée, avec le forfait de Primoz Roglic.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « SPORT » découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr