Tour de France 2022 : les pavés enflamment la course

Après le raid solitaire du maillot jaune Wout van Aert le mardi 5 juillet, l’étape de ce mercredi 6 juillet était attendu par les coureurs du Tour de France.

Le mini Paris-Roubaix était redouté par tous les coureurs, un piège dans lequel l’échappée du jour n’est pas tombée. Le coureur australien de l’équipe Israël Premier Tech Simon Clarke s’impose au sprint contre le coureur néerlandais de l’équipe Intermarché-Wanty Gobert Taco van der Hoorn. Edvald Boasson Hagen et Neilson Powless se rapprochent du maillot jaune avec seulement 13 secondes de retard.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Cette étape a permis à l’un des favoris Tadej Pogacar, de mettre la pression sur Wout van Aert et les équipes Jumbo-Visma et Ineos-Grenadiers. Il est parti avec Jasper Stuyven dans les secteurs pavés sans jamais se faire rattraper et gagner du temps sur les malchanceux du jour.

L’un de ses principaux concurrents, Primoz Roglic a perdu plus de 2 minutes 30 à cause d’un problème mécanique sur les secteurs pavés ne pouvant pas être ramené par le spécialiste van Aert il a dû concéder du temps. Mathieu Van der Poel était dans le groupe Roglic malgré les prédictions des bookmakers. Ben O’connor le leader AG2R Citroën Team a vu son retard porté à 3 minutes.

David Gaudu, Nairo Quintana, Romain Bardet, Yves Lampaert, Aleksandr Vlasov, Wout van Aert, Jonas Vingegaard et les Ineos ne perdent pas de temps au classement général.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « SPORT » découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr