Sofiane Bennacer mis en examen pour viols et violences, 4 plaintes ont été déposées

L’acteur Sofiane Bennacer jouant dans le film « Les Amandiers » a été accusé de viols ainsi que de violences conjugales sur ses anciennes compagnes. Ce dernier nie les faits sur sa page Instagram.

L’acteur, qui a été révélé au grand public grâce au film « Les Amandiers » de Valeria Bruni-Tedesch, a été mis en examen en octobre à Mulhouse. Il aurait commis des viols sur deux de ses anciennes partenaires, ainsi que des violences sur une troisième personne selon la procureure de Mulhouse.

Actuellement, Sofiane Bennacer est sous contrôle judiciaire, il lui est donc impossible de se rendre en région parisienne (Paris y compris), Strasbourg et Mulhouse. Au départ, une détention provisoire aurait dû être retenue contre ce dernier. Il lui est également impossible de rencontrer en contact avec les présumées victimes et les témoins.

Les faits se seraient déroulés en 2018 et en 2019 dans les villes dorénavant interdites d’accès pour Sofiane Bennacer. De plus, les victimes présumées évoluent « dans le monde du théâtre », selon la procureure de la République, Edwige Roux-Morizot, interrogée par l’AFP. Après qu’une plainte a été déposée en 2021, trois autres plaintes ont suivies, dont une récemment pour « viols ». Pour les trois premières, Sofiane Bennacer a été mis en examen, en revanche il a été placé sous le statut de témoin assisté pour la dernière.

Le Théâtre national de Strasbourg, établissement dans lequel a été admis l’accusé, a saisi le ministère de la culture de faits « de violences sexistes, sexuelles et de harcèlement dont [il] avait été informé ». Malgré cela, la date des évènements n’a pas été précisée. M. Bennacer aurait pris la décision de quitter cette école en 2021 suite à ces accusations, selon Benjamin Morel, administrateur du Théâtre national de Strasbourg.

Sofiane Bennacer se proclame innocent : « Je suis innocent et je ne vous dirai pas tout car rendre tout public ne m’intéresse pas ». L’homme déclare avoir des preuves de ce qu’il avance. L’acteur n’avait pas renoncé à participer aux Césars, jugeant que les accusations sur lui étaient fausses.

Cependant l’Académie des Césars n’était pas du même avis que lui. Elle a donc communiqué sur l’affaire en disant que « les informations publiées par la presse depuis le 22 novembre (…), commandaient, sans préjudice de la présomption d’innocence et par respect pour les victimes présumées, de le retirer de la liste des trente-deux révélations pour les Césars 2023 ». Par conséquent, l’accusé ne sera pas présent à la cérémonie.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr