SNCF : une augmentation des tarifs dès le 10 janvier

La SNCF a annoncé hier qu’elle exercera une augmentation de 5 % en moyenne sur ses tarifs, et cela à partir du 10 Janvier 2023. L’entreprise ajuste ses prix suite à l’inflation, pour faire face à l’augmentation du coût de l’énergie.

Une augmentation de certains billets

Si la SNCF augmente ses tarifs, c’est n’est pas anodin. Christophe Fanichet, patron de SNCF Voyageurs, annonce que l’entreprise devra faire face à augmentation des coûts de l’entreprise à hauteur de 13%. Ceci est principalement causé par l’explosion des prix de l’énergie ( 180% ).

« Nous allons limiter la hausse des prix des billets des TGV à +5% en moyenne en 2023 », annonce le PDG de la SNCF

La hausse de 5 % concernera principalement les billets achetés à la dernière minute ou les trajets connaissant une forte demande. Les trajets professionnels ainsi que ceux dit « inter-cités » devraient également être touchés par cette augmentation. L’État a aussi sa part de responsabilité dans cette augmentation des prix. En effet, il aurait suggéré à la SNCF de modérer ses prix. La deuxième raison pour laquelle l’augmentation est d’environ 5%, est que la SNCF craignait de voir l’activité ferroviaire chuter si l’augmentation des prix était trop importante.

Certaines choses ne changeront pas

Bien que certains billets verront leurs tarifs augmenter, certains ne connaîtront pas de hausse. C’est le cas pour les billets Ouigo, les billets Inoui ayant un bas prix, ainsi que pour les abonnements Max junior et senior.« Les prix minimums TGV et TGV Ouigo n’augmenteront pas, les grilles de prix Ouigo n’augmenteront pas et il y aura toujours 1 million de billets par mois à moins de 25 euros. Les bénéfices de la carte Avantage (4 millions de clients) seront maintenus », déclare Alain Krakovitch, directeur des TGV/Intercités.

Des changements plus importants auront lieu

Si certains ne billets n’augmenteront pas, d’autres pourront voir leurs prix exploser. C’est le cas pour les tarifs Pro et Business en première classe, les tarifs Liberté, ainsi que pour l’abonnement Max actif (domicile-travail en TGV). La date à laquelle les billets sont commandés influe sur le prix. Par exemple, un billet Paris-Rennes acheté à l’avance restera à un prix de 16€.

Cependant, l’augmentation du prix du billet sera de plus en plus forte en fonction du rapport entre le moment où le billet est acheté et la date de départ du train. Contrairement à 2022, l’augmentation logique due à la baisse de l’offre, sera plus accrue. Enfin, la SNCF prévoit de sévir sur les conditions de remboursement et de changement de dates des billets. Le client devra désormais payer 19€, pour changer la date de son billet une semaine à l’avance. « L’objectif est de libérer les places suffisamment tôt pour que d’autres clients puissent les racheter », balance Alain Krakovitch.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr