Scandale Orpea : plusieurs Ehpad du groupe perquisitionnés

Ce mardi matin, la justice a lancé plusieurs perquisitions simultanées contre le groupe privé d’Ehpad Orpea, dans le cadre d’une enquête ouverte pour « maltraitances institutionnelles ».

 

Alors que le groupe privé sortait tout juste, aujourd’hui, un communiqué avec un plan de relance pour retrouver une stabilité financière après tous les scandales précédents, le groupe Orpea se retrouve avec plusieurs de leurs établissements perquisitionnés le même jour.

Le parquet de Nanterre a annoncé à France Télévisions que « plusieurs dizaines de perquisitions ont débuté dans plusieurs Ehpad du groupe Orpea ». Ces perquisitions vont durer plusieurs jours, il s’agit d’une grande enquête. Selon une source proche du dossier, une quinzaine de perquisitions avaient déjà été lancées le 8 juin, au siège social d’Orpea, à Puteaux (Hauts-de-Seine), ainsi que dans 15 de ses directions régionales.

54 plaintes

D’après une source proche du dossier, une « trentaine » d’établissements sont touchés par ces perquisitions. Le groupe français a été visé par 54 plaintes déposées au parquet de Nanterre. La grande majorité de ces fouilles interviennent « partout en France » mais majoritairement dans les « Hauts-de-Seine », indique la source proche du dossier.

Livre-enquête « Les Fossoyeurs »

Depuis la parution du livre-enquête « Les Fossoyeurs » en janvier 2022, Orpea est visé par de nombreux scandales. Après un signalement lancé par le gouvernement, une enquête préliminaire a été ouverte en avril pour « maltraitance institutionnelle » et pour des infractions financières. Dans le livre, le groupe privé français est accusé de maltraitances envers les résidents de ses établissements mais aussi de fraude.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr