Remaniement : Quelle est la composition du Gouvernement Borne 2?

Deux semaines après les législatives, aux termes desquelles la macronie n’a pas obtenu de majorité absolue, un remaniement du gouvernement était inévitable. Qui fait son entrée ? Qui reste en poste ? Qui sort ? Voici la composition du nouveau gouvernement d’Élisabeth Borne.

Ils restent à leur poste

Si ce remaniement est marqué par l’entrée, la sortie et l’échange de poste des acteurs du gouvernement, 15 ministres, ministres délégués et secrétaire d’Etat restent à leur poste.

Bruno Le Maire (Économie), Gérald Darmanin (Intérieur), Catherine Colonna (Affaires étrangères), Éric Dupond-Moretti (Justice), Sébastien Lecornu (Armées), Olivier Dussopt (Travail), Pap NDiaye (Éducation), Sylvie Retailleau (Enseignement supérieur), Marc Fesneau (Agriculture), Agnès Pannier-Runacher (Transition énergétique), Rima Abdul-Malak (Culture), Stanislas Guérini (Fonction publique), Amélie Oudéa-Castéra (Sports), Gabriel Attal (Comptes publics) restent à leur poste.

Alors que Damien Abad, qui est visé par une plainte de tentative de viol, a quitté son poste de Ministre des Solidarités pour être remplacé par Jean-Christophe Combe, directeur de La Croix-Rouge française, Chrysoula Zacharopoulou, également visée par des plaintes pour viol, reste au gouvernement comme secrétaire d’État chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux.

Ils changent de portefeuilles

Déjà ministre au sein du premier Gouvernement Borne, Olivier Véran, ministre des relations avec le Parlement reste au Gouvernement, à la suite de ce remaniement, et remplace Olivia Grégoire en tant que porte-parole du gouvernement et sera chargé du Renouveau démocratique. Dans ce remaniement, Olivia Grégoire est nommée ministre déléguée aux PME, au Commerce, à l’Artisanat et au Tourisme et c’est Frank Riester, président d’Agir, qui va reprendre la fonction de ministre des Relations avec le Parlement en remplacement du nouveau porte-parole du Gouvernement dans un contexte de majorité relative de la macronie au Parlement.

Clément Beaune, ancien ministre délégué chargé de l’Europe, devient le ministre délégué chargé des Transports alors que Christophe Béchu, ancien ministre délégué en charge des Collectivités territoriales et proche de l’ancien Premier Ministre, Édouard Phillipe, devient ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

Ils arrivent au gouvernement ou font leur retour

Ce remaniement marque aussi le retour de certains anciens membre du gouvernement. Trois anciens membres du gouvernement durant le premier quinquennat du Président Macron reviennent dans le jeu politique. Marlène Schiappa, ancienne secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes puis ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, est nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale et solidaire et de la Vie associative. Geneviève Darrieussecq, ancienne ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens Combattants, est nommée ministre déléguée chargée des Personnes handicapées. Sarah El Haïry, députée du MoDem, vient reprendre son précédent poste et est nommée secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et du Service national universel.

Jean-Noël Barrot (ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications), François Braun (ministre de la Santé et de la Prévention), Jean-François Combe (ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées). Caroline Cayeux (ministre déléguée en charge des Collectivités territoriales), Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois (ministre délégué chargé de la Ville et du Logement), Jean-François Carenco (ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, chargé des Outre-mer), Laurence Boone (secrétaire d’Etat chargée de l’Europe), Roland Lescure (ministre délégué chargé de l’Industrie), Olivier Becht (ministre délégué chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité et des Français de l’étranger), font leur entrée dans le Gouvernement à la suite de ce remaniement.

De même que Carole Grandjean (ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels), Agnès Firmin Le Bodo (ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé), Hervé Berville (secrétaire d’Etat chargé de la Mer), Sonia Backès (secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté), Patricia Mirallès, (secrétaire d’Etat chargée des Anciens combattants et de la Mémoire), Bérangère Couillard (secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie) et Dominique Faure (secrétaire d’Etat en charge de la Ruralité).

Ils quittent le Gouvernement

Damien Abad, visé par une plainte de tentative de viol n’est pas le seul a quitté le Gouvernement Borne. Suite à ce remaniement et après leur défaite aux législatives, les ministres Amélie de Montchalin, Brigitte Bourguignon et Justine Benin quittent le gouvernement. La nouvelle présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, avait déjà quitté le gouvernement au moment de son élection.

Qu’en est-il de la parité dans ce Gouvernement Borne 2?

Le nouveau gouvernement formé le 4 juillet 2022 compte 21 hommes et 21 femmes (si l’on compte Élisabéth Borne elle-même). Cependant, le gouvernement compte 11 hommes et 5 femmes ministres ainsi que 9 hommes et 6 femmes parmi les ministres délégués. Pour ce qui est des secrétaire d’État, on compte un homme à ce poste pour 9 femmes. Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir Ségolène Amiot, la députée NUPES/LFI, sur twitter.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Pour voir la nomination du Gouvernement Borne 2 dans son entièreté suite à ce remaniement, voici sa publication sur le site de l’Élysée : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2022/07/04/nomination-du-gouvernement-1

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr