Programme Artemis : Phase 1

Le programme Artemis a été lancé par la NASA, avec pour objectif d’envoyer un équipage sur la Lune d’ici 2025. Hier, le vaisseau Orion a décollé, un atterrissage est prévu le 26 décembre 2022.

Après plusieurs tentatives ratées durant l’été 2022, la fusée SLS a enfin décollé. Les échecs précédents ont été causés par des ouragans et des fuites dans le réservoir d’hydrogène. Hier soir également, une équipe a été obligée d’intervenir, car le vaisseau aurait pu prendre feu, encore une fois lié à des fuites de gaz. Cette mission a pour but d’atteindre plusieurs objectifs. Le premier est de valider la fonctionnalité du Space Launch System ( SLS ), qui connaît son premier vol.

C’est aussi le cas pour le vaisseau Orion, qui lui a déjà été testé en orbite terrestre. La capsule Orion devrait rejoindre la Lune en quelques jours, mais pendant ce voyage l’engin fera les frais de phases de missions en situations réelles. Par exemple : l’injection du vaisseau Orion sur une trajectoire de transit vers la Lune, l’insertion en orbite autour de la Lune ou encore l’injection sur une orbite de retour vers la Terre.

Artemis 1 a d’autres objectifs tels que vérifier la capacité du bouclier thermique du vaisseau Orion à résister aux températures subies, la validation du système navigation optique du vaisseau Orion ou le déploiement d’une dizaine de nano-satellites. Ou enfin valider les opérations de récupération du vaisseau Orion et l’exploitation des données recueillies par les charges utiles. La mission aura une durée comprise entre 25 et 46 jours.

Un équipage sur la Lune en 2025

Si Artemis met tout cela en place, c’est bien pour qu’une équipe y atterrisse en 2025. Mais avant cela, l’envoi de 2 astronautes est prévu pour 2024. La NASA voit en Artemis un moyen de faire passer l’astronomie dans une autre dimension, en construisant une station spatiale en orbite autour de la Lune et en établissant une présence humaine durable.

Certaines entreprises voient en Artemis une opportunité de marché. Elles sont nombreuses à se demander comment survivre plus de 48 heures sur la Lune. L’entreprise française Spartan Space est en train de développer une maison lunaire gonflable qui permettrait aux astronautes de trouver une solution à leur problème.

« C’est un peu comme Chronopost : j’ai un paquet et je veux que ça soit livré en surface, sourit l’ingénieur.  Une fois que c’est arrivé, ça s’ouvre et ça se gonfle, et ça peut donc servir comme refuge pour des astronautes qui arrivent plus tard.», dit Peter Weiss, PDG de l’entreprise qui a déjà trouvé un nom à son produit : l’Eurohab.

Peter Weiss a déjà réfléchi à l’ensemble du mécanisme du produit et du chargement à le gestion de l’énergie. «L’idée, c’est de travailler avec des piles à combustible, d ‘avoir un système qui se charge très lentement, et une fois les astronautes arrivés, ils vont brûler toute l’énergie pendant quelques jours.», explique t-il.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr