Procès de Benjamin Mendy : les terrifiants récits des viols présumés du footballeur

Le procès de Benjamin Mendy a débuté dans le tribunal britannique de Chester. L’ancien international français est accusé de 8 viols, d’une tentative de viol et d’une agression sexuelle, sur sept femmes différentes. Le procureur, Timothy Cray, a raconté et détaillé, ce lundi 15 août, les récits des viols du footballeur.

Ce sont des véritables récits d’horreur qu’a détaillé le procureur Timothy Cray lors du procès de Benjamin Mendy, ce lundi 15 août. L’ancien joueur des Bleus est accusé de 8 viols, d’une tentative de viol et d’une agression sexuelle entre 2018 et 2021, alors que son co-accusé, Louis Saha Matturie, est accusé de 8 viols et de 4 agressions sexuelles entre 2012 et 2021.

Lors d’un long discours, le procureur a listé, une à une, les accusations reprochées aux deux hommes et a aussi raconté, au détail près, ce qu’on subi les femmes présumément violées et agressées. Une panic room, des femmes ivres, qui se sentaient vulnérables… le procureur a décrit l’ancien défenseur français comme un « prédateur ». 

Un stratagème monté pour violer des femmes

Au cours de son discours, le procureur a montré qu’un vrai système aurait été instauré pour permettre à Benjamin Mendy de violer des femmes et le tout, facilité par Louis Saha Matturie, qui était chargé de trouver des femmes que le footballeur pourrait violer dans son domicile de Prestbury dans le Cheshire. Ainsi, Timothy Cray a déclaré que « les accusations montrent que l’une des tâches de M. Saha pour M. Mendy était de trouver des jeunes femmes et de créer des situations où ces jeunes femmes pourraient être violées et agressées sexuellement ».

https://platform.twitter.com/widgets.js

De plus, tout aurait été pensé pour faciliter le viol de ces femmes. Les récits racontent que la maison de Benjamin Mendy est située dans un endroit isoléce qui favorise l’emprise que l’ancien joueur de Manchester City aurait eu sur elles au moment de leur venue dans son manoir.

Mais ce n’est pas tout, puisque de nombreuses victimes racontent des scénarios similaires dans lesquels elles se voyaient confisquées leur téléphone avant d’être invité à rejoindre une sorte de « panic room ». Cette mystérieuse pièce possède un verrouillage spécial connu uniquement de Benjamin Mendy qui était le seul à pouvoir l’ouvrir de l’intérieur. D’après des témoignages cités par le procureur « des femmes ont été violées dans cette pièce » où elles se sentaient « effrayée, isolée et vulnérable ».

https://platform.twitter.com/widgets.js

L’une des femmes qui avait tentée de cacher son téléphone au moment d’entrée dans le manoir du footballeur, aurait été violée après que Benjamin Mendy s’en soit rendu compte. Il lui aurait confisqué son téléphone, avant de lui demander de se déshabiller pour qu’il lui rende, ce après quoi il aurait violé la jeune femme.

Des femmes droguées et violées à plusieurs reprises

Si le manoir semble avoir été pensé pour faciliter le viol de femmes, lors de son plaidoyer, le procureur Timothy Cray insiste sur le fait que les deux co-accusés auraient ciblés des femmes ivres et droguées pour pouvoir abuser plus facilement d’elles. Certaines femmes étaient « saoules, dormaient, ou se souvenaient de peu de chose ou de rien » à leur réveil, précise le procureur. L’une des 7 victimes du footballeur se serait réveillée sur un canapé, à plat ventre et les bras tenus dans le dos, au moment où Benjamin Mendy était en train de la violer.

Mais Benjamin Mendy ne serait pas le seul à avoir violé des femmes dans ce manoir. En effet, le procureur rapporte le témoignage glaçant d’une des victimes qui, après avoir été violée dans la salle au verrouillage spécial par le footballeur, aurait ensuite été violée, par Louis Saha Matturie, dans la salle de cinéma de la maison. Elle aurait ensuite été amenée au domicile de l’employé du footballeur qui l’aurait de nouveau violé.

Une tentative de viol aurait eu lieu dans une douche

Accusé de 8 viols, le footballeur est aussi accusé d’une tentative de viol. En effet, alors qu’une jeune femme se lavait chez Benjamin Mendy, en 2018, le footballeur serait rentré dans la salle de bain avant de commencer à se masturber devant elle et de tenter de la violer malgré la demande de la jeune femme de quitter la pièce.

Pour le procureur, les co-accusés voyaient les femmes comme des choses « jetables » à utiliser uniquement « pour le sexe ». Il considère que Benjamin Mendy voulait que « chaque femme qui venait chez lui, soit disponible pour des relations sexuelles ».

Si Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie restent présumés innocents jusqu’au jugement définitif, ils risquent tous les deux d’être condamnés à une peine de prison à vie.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr