Prix Goncourt des lycéens : le prix est attribué à Sabyl Ghoussoub

Grâce à son troisième livre intitulé « Beyrouth-sur-Seine », le franco-libanais Sabyl Ghoussoub, âgé de 34 ans, remporte le prix Goncourt des lycéens. L’ouvrage porte sur une auto-biographie.

Le prix Goncourt des lycéens 2022 a été décerné à Sabyl Ghoussoub. Cette nouvelle nous a été annoncée par une élève de classe de terminale nommée Blandine Lebrequier. Il n’a pas caché son émotion : « Le mauvais lycéen que j’étais devrait remercier les merveilleux lycéens que vous êtes. Ce prix est un énorme honneur », a t-il déclaré. L’auteur ramène un deuxième prix pour l’éditeur qui l’année passée l’avait déjà remporté grâce aux travaux de Clara Dupont-Monod.

Un story-telling

Dans ce livre, l’auteur nous emmène au cœur de l’histoire vécue par ses parents, arrivés à Paris en 1975. Des parents qui ont fuit la guerre au Liban et venus chercher la paix en France. Dans ce roman, il parlera également des autres membres de sa famille. Sous un angle plus global, le livre de Sabyl Ghoussoub parle de l’exil et de l’immigration.

« Ce livre c’est un hommage à mes parents, aux exilés de la guerre, je pense beaucoup aux vivants. C’est une belle histoire personnelle qui va bien au-delà de l’histoire de mes parents et je ne vous remercierai jamais assez pour ce choix », dit-il.

Le prix Goncourt des lycéens, dit « petit frère » du prix Goncourt, permet à environ 2000 élèves des lycées généraux, technologiques, professionnels et agricoles, de la seconde au BTS, de découvrir la littérature contemporaine. Le prix a été créé à Rennes en 1988 et est organisé par la Fnac et le ministère de l’Éducation nationale.

L’ouvrage de Sabyl Ghoussoub était en concurrence avec celui de Nathan Devers intitulé « Les Liens artificiels ». Il a remporté le dernier tour avec 7 voix contre 5 pour son compair.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « Culture », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr