Marseille : il ressort aveugle de chez l’ophtalmologue

À Marseille, un homme s’est rendu chez son ophtalmologue pour un contrôle de routine. À l’issue de ce rendez-vous, Adrien ressort aveugle car le médecin l’a confondu avec un autre patient.

Cela s’est passé il y a deux ans maintenant, en octobre 2020, un marseillais de 43 ans (qui souhaite rester anonyme), s’est rendu chez son ophtalmologue afin de vérifier ses lunettes de repos. Toutefois, cela ne s’est pas passé comme prévu. En seulement 10 minutes, la vie de ce patient a basculé, il se retrouve aveugle après une erreur de son médecin. Ce dernier a avoué sa faute.

« C’est une erreur de ma part, je ne suis pas un menteur. Je l’ai reconnu auprès de l’expert. Je suis désolé pour ce monsieur que les choses se soient passées comme ça. Quand vous faites une connerie, vous faites une connerie », déclare l’ophtalmologue auprès de BFMTV.

Pas de vérification de l’identité du patient au préalable

L’homme de 43 ans explique au micro de BFMTV comment s’est passé ce terrible accident. Le 5 octobre 2020, en entrant dans le cabinet, le patient lui demande de vérifier ses lunettes, le docteur lui demande alors de s’asseoir et de coller son front sur une machine, jusque-là, le médecin ne lui demande pas son identité.

Le marseillais interroge son ophtalmologue, en demandant « quelle est cette machine » et  « si c’est nouveau », et il lui répond que « non, c’est le laser ». Le patient, dans l’incompréhension absolue, lui pose la question « quel rapport avec les lunettes ? ». D’un ton sec, son ophtalmologue répond « je termine et je t’explique après. »
Une fois terminé, « il me dit que ma vision va se dégrader, qu’il va falloir que je sois opéré cette semaine de la cataracte ». Encore une fois, le Marseillais est dans l’incompréhension totale.

« Et là, il m’appelle Frédéric », dit le patient.

D’après les experts médico judiciaires désignés dans ce dossier, « l’erreur médicale est indéniable ».

Amputé d’une partie de l’œil

L’homme âgé de 43 ans, a dû subir deux opérations afin de retrouver une partie de sa vision. En plus d’avoir été amputé d’une partie de l’oeil, il possède des implants. « J’ai été amputé d’une partie de l’oeil. Je ne suis plus non voyant, mais je survis », explique-t-il.
Malgré ses deux opérations, le marseillais est « sensible à la lumière » et doit prendre un traitement chaque jour pour apaiser les douleurs.

« Avant je vivais maintenant j’existe », ce sont les paroles sur lesquelles a terminé le patient.

De son côté, l’ophtalmologue exerce toujours dans son cabinet à Marseille. L’avocat du patient souhaite qu’un procès ait lieu rapidement pour le médecin.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr