Les prix de 100 articles Carrefour n’augmenteront pas pendant 100 jours

L’enseigne Carrefour a annoncé bloquer le prix de 100 produits de ses marques, du 22 août au 30 novembre, afin de lutter contre l’inflation. Leclerc avait mis en place un système similaire dans ses magasins, entre le mois de mai et le mois de juillet 2022.

L’opération couvre les produits alimentaires et non-alimentaires. Dès le 22 août et jusqu’au 30 novembre, Carrefour va bloquer le prix de 100 produits de ses marques pour une durée de 100 jours. Cette opération s’inscrit dans le cadre de son défi anti-inflation qui a pour but de lutter contre l’inflation et de « préserver le pouvoir d’achat des Français ».

Le groupe français de la grande distribution a déjà proposé, en juillet, un panier de 30 produits essentiels pour moins de 30€. Cette fois-ci, ce sont 100 produits de « diverses familles » qui sont concernés. En effet, l’opération couvre des produits alimentaires comme les conserves, les produits apéritifs, les boissons ou la viande, dont la majorité des prix a augmenté de 10% selon une dernière estimation de l’INSEE, mais aussi des produits non-alimentaires. Parmi ces produits des marques Carrefour, on retrouve des produits d’hygiène, détergents, habillement, et même du petit-électroménager.

Comme indiqué sur le site du groupe français, l’opération est déployée dans « l’ensemble des magasins en France » ainsi que sur le site Carrefour.fr. Tous les Français pourront donc profiter de cette opération dans les hypermarchés Carrefour, dans les Carrefour Market, Contact, City, Express, dans les Drive et sur le site internet. La liste des produits concernés se trouve ici.

En plus du blocage de ces prix, Carrefour s’est engagé, à l’approche de la rentrée scolaire, à bloquer les prix des « produits clés de la rentrée », comme les crayons de couleur, les surligneurs, les cahiers et les bâtons de colle.

Des enseignes françaises qui répondent à l’appel du gouvernement

Carrefour n’est pas la seule grande entreprise française à mettre en place des mesures pour réduire l’impact qu’a l’inflation sur les ménages français depuis le début de la guerre en Ukraine. En effet, en mai dernier, Leclerc avait mis en place, pendant 3 mois, une opération visant à limiter l’augmentation du prix des 120 produits les plus consommés par leur client, en fournissant des bons d’achat dans le cas où le prix de ces produits venait à augmenter. TotalEnergies et CMA CGM ont aussi annoncé fin juillet de nouvelles remises sur leurs tarifs.

Ces décisions des enseignes françaises font suite à l’appel du gouvernement à destination des grandes entreprises, lors du débat parlementaire sur le projet de loi « pouvoir d’achat ». Les membres du gouvernement avaient invité les entreprises françaises à alléger l’impact de l’inflation pour les consommateurs.

Le 21 août, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, soulignait que « nous sommes au pic de l’inflation » et qu’il était donc le moment d’« aider le plus les Français ».

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr