Le Japon va rouvrir au grand tourisme à partir du 11 octobre

Le Japon va rouvrir ses frontières au grand tourisme à partir du mois d’octobre. Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a déclaré que les règles limitant les touristes aux voyages à forfait seront supprimées à partir du mois prochain.

Le Japon va supprimer les restrictions frontalières liées à la pandémie à partir du mois d’octobre, ouvrant ainsi la voie au tourisme de masse pour la première fois en deux ans et demi.

S’exprimant à New York, le Premier ministre japonais Fumio Kishida a déclaré que les voyages individuels et les entrées sans visa reprendraient à partir du 11 octobre. La troisième économie mondiale cherchant à renouer avec le monde, veut de nouveau renouer avec ce secteur.

Ce jeudi, Kishida, qui se trouve actuellement aux Etats-Unis pour l’Assemblée générale des Nations Unis (AGNU) a déclaré que la Japon est une nation qui a su prospérer grâce à la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux. Il a continué :

La pandémie du COVID-19, bien sûr, a interrompu tous ces avantages, mais à partir du 11 octobre, le Japon assouplira les mesures de contrôle aux frontières pour être sur un pied d’égalité avec les États-Unis, et reprendra les voyages sans visa et les voyages individuels.

Cette décision fait du Japon l’une des dernières économies à relancer le secteur du tourisme et les voyages à grande échelle. La Chine ayant encore annoncé son intention de lever ses stricts contrôles aux frontières va à contre courant du pays du soleil levant.

Dans le cadre d’un assouplissement partiel des restrictions en vigueur depuis juin, le Japon n’autorise les touristes que dans le cadre de voyages organisés et plafonne le nombre d’arrivées quotidiennes, actuellement fixé à 50 000. Les voyageurs qui se rendent dans le pays doivent également demander un visa.

Les restrictions strictes ont conduit les touristes étrangers à largement bouder le pays. Avec seulement environ 8 000 visiteurs internationaux arrivés en juillet, contre quelque 3 millions au cours du même mois en 2019, le secteur du tourisme a largement était impacté par la pandémie.

Les opérateurs touristiques et les groupes d’affaires avaient appelé le gouvernement à rouvrir les frontières, avertissant que le Japon pourrait être laissé derrière alors que le reste du monde apprend à vivre avec le virus.

Malgré son isolement, le Japon a enregistré certains des nombres les plus élevés de cas de COVID dans le monde le mois dernier, avec des infections quotidiennes dépassant 250 000. Bien que le nombre de décès cumulés du pays reste parmi les plus bas au monde, le Japon ne veut pas connaître une saturation de son système hospitalier.

Gary Bowerman, directeur de la société de recherche sur les voyages et le tourisme Check-in Asia, a déclaré que la réouverture du Japon serait « un baromètre clé » de la reprise des voyages dans la région Asie-Pacifique, qui a pris du retard par rapport à d’autres parties du monde.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr