La Russie va quitter l’ISS « après 2024 »

Le tout fraîchement nommé patron de l’Agence spatiale russe, Iouri Borissov, a déclaré que la Russie allait quitter la Station spatiale internationale (ISS) « après 2024 ». Il explique que la Russie veut se consacrer à sa propre station spatiale.

Lors d’une rencontre télévisée avec le président Poutine ce 26 juillet, Iouri Borissov, patron de l’Agence spatiale russe, a déclaré qu’après 2024, la Russie quittera la Station spatiale internationale. « Nous allons sans doute remplir toutes nos obligations à l’égard de nos partenaires » de l’ISS, a-t-il précisé. Le patron de Rocosmos a motivé sa décision par l’envie de la Russie de créer sa propre station orbitale.

« Je pense que d’ici là, nous commencerons à créer la station orbitale russe », qui sera « la principale priorité » du programme spatial national, a-t-il annoncé après avoir affirmé que la décision de quitter la Station spatiale internationale après 2024 « a été prise ».

L’ancien patron de Rocosmos, Dmitri Rogozine, avait déjà déclaré, en mars, que la Russie pourrait quitter la Station spatiale internationale si les sanctions de l’Occident contre le pays continuaient de pleuvoir. Il avait aussi affirmé que l’ISS « s’écraserait sur Terre », faute de moyens pour corriger l’orbite de la structure, si les Russes se retiraient du projet.

La NASA n’a pas été notifiée de cette décision

Malgré cette annonce faite en direct à la télévision russe en compagnie du président Poutine, la patronne de l’ISS, Robyn Gantens, a annoncé à la NASA, lors d’une conférence spatiale à Washington, n’avoir reçu aucune déclaration officielle de la Russie « concernant la nouvelle d’aujourd’hui. »

La Station spatiale internationale est un modèle de coopération internationale réunissant l’Europe, le Japon, les Etats-Unis et la Russie, qui a commencé à être assemblée en 1998. Elle avait été pensée pour fonctionner jusqu’en 2024, mais la NASA a estimé qu’elle était assez fonctionnelle pour perdurer jusqu’en 2030.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr