Incendie en Gironde : ce que l’on sait du suspect placé en garde à vue

Le suspect de l’incendie criminel qui frappe depuis plusieurs jours la ville de Landiras, en Gironde, a été placé en garde à vue en fin d’après-midi, le 18 juillet. C’est donc un homme de 39 ans et originaire de la Gironde qui a été entendu par les policiers.

C’est un homme déjà connu des services de police qui a été arrêté ce lundi 18 juillet. En fin d’après-midi, la procureure de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie, a annoncé l’interpellation et le placement en garde à vue du suspect de l’incendie criminel qui frappe la ville de Landiras, en Gironde. L’enquête avait été ouverte pour « destruction par incendie de bois, forêt, maquis, lande, ou plantation d’autrui pouvant causer un dommage aux personnes ».

L’homme est âgé de 39 ans, est originaire de la région et a été entendu pour des faits similaires en 2012. L’enquête avait été classée sans suite en 2014. Cette fois-ci, il a pu être entendu dès son placement en garde à vue, mais il refuse de s’exprimer sur l’incendie qui frappe Landiras depuis plusieurs jours.

Son interpellation a été possible grâce à un témoignage. Le témoin raconte que le 12 juillet vers 16:30, il a aperçu un véhicule sur le bas-côté, alors qu’il roulait au niveau du carrefour de la Départementale 116. Au moment où le véhicule s’en va, le chauffeur constate qu’un feu est en train de naître à l’endroit où la voiture était arrêtée. Le témoin a alors tenté, en vain, d’éteindre le feu qui a continué à grandir et à se propager.

19 300 hectares de forêts ont brûlé en une semaine

Cet incendie n’est pas le seul pour lequel l’homme de 39 ans est suspecté. Les enquêteurs explorent aussi un lien possible entre cet incendie et d’autres départs de feu constatés le même jour, en Gironde, mais à des horaires différents. Cependant, la procureure de la République de Bordeaux précise que « pour l’heure, aucun élément ne milite en ce sens ». 

Le suspect pourrait aussi être mêlé à d’autres départs de feu constaté dans la région entre le 13 et le 15 juillet. S’il est reconnu coupable, il encourt 15 ans de réclusion et 150 000 euros d’amende.

Si la nature criminelle est avérée pour ce feu qui frappe la ville de Landiras depuis une semaine, celui de la Teste-De-Buch, toujours en Gironde, a été provoqué par la panne électrique d’un camion.

L’incendie qui touche la Teste-De-Buch a détruit cinq campings dont le célèbre camping des « Flots bleus ». // Twitter : @Math00569C

Alors que plus de 2000 pompiers mettent tout en œuvre pour éteindre les incendies qui frappent la région de la Gironde, 19 300 hectares de forêts ont brûlé en une semaine (dont 12 800 dans la commune dans Landiras) et 36 600 personnes ont été forcés de quitter leur logement.

Le président de la République, Emmanuel Macron, se rendra sur les lieux des incendies ce mercredi 20 juillet.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr