Guerre en Ukraine : Zelensky limoge deux haut-responsables

Le président ukrainien a limogé, ce dimanche 17 juillet, sa procureure générale et son chef de la sécurité soupçonnés de trahison. C’est la première fois qu’il décide de limoger des haut-responsables du gouvernement en 145 jours de guerre en Ukraine.

Le 145e jour de guerre en Ukraine se lève et la procureur générale ainsi que le chef de la sécurité ukrainiens ont été limogés par le président Zelensky. C’est ce qu’il a annoncé le 17 juillet au soir et justifie sa décision par des soupçons de « trahison » de la part de certains subordonnés du chef des services de sécurité du pays, Ivan Bakanov, et de la procureure générale, Iryna Venediktova, au profit de la Russie.

« Un si grand nombre de crimes contre les fondations de la sécurité nationale et les liens établis entre des responsables ukrainiens en charge de l’application des lois et les services spéciaux russes posent des questions très sérieuses aux dirigeants concernés. »

Volodymyr Zelensky 

Le président Zelensky a annoncé que les autorités enquêtaient sur 650 cas de soupçons de trahison de la part des responsables ukrainiens, dont 60 dans les zones occupées par les forces russes et pro russes depuis le début de la guerre en Ukraine.

L’Ukraine en proie à l’intensification des bombardements russes

Cette décision a été prise au moment où plusieurs villes sont en proie à des bombardements russes. Mykolaïv, qui avait déjà été bombardée par une dizaine de frappes le 15 juillet, a été, de nouveau, touchée dans la nuit du 17 ou 18 juillet. C’est ce qu’a déclaré le maire de la ville, Oleksandr Sienkevych, sur le réseau social Telegram. « À la suite des tirs de roquettes, des bâtiments ont été détruits et des incendies se sont déclarés », a-t-il précisé.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Le 15 juillet, ce sont deux universités de la ville qui ont été touchées comme le rapporte le chef de l’administration militaire de la région, Vitaliy Kim.

Deux universités de la ville de Mikolaïv ont été la cible de frappes russes dans la journée du 15 juillet. // Twitter @Vitalij_Kim

Le même jour, quelques heures avant, un bombardement russe avait touché un immeuble de bureaux, une clinique, et des appartements dans la ville de Vinnytsia. Le bilan fait état d’au moins 23 morts, de 29 disparus et de centaines de blessés. Parmi ces morts, il y a celle de Liza, une enfant de 4 ans atteinte de trisomie 21 qui était une star sur les réseaux sociaux après sa rencontre avec la première dame ukrainienne, Olena Zelenska, au moment des fêtes de Noël.

La mort de Liza a bouleversé les réseaux sociaux, à tel point qu’au lendemain de son décès, le compte Instagram créé par sa mère et dédié à Liza comptait plus de 80 000 abonnés contre 20 000 le 14 juillet.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr