F1 : Audi rejoindra la course en 2026

Le PDG de Audi, Markus Duesmann, a annoncé que le constructeur automobile allemand fera ses débuts en Formule 1, en tant que motoriste, en 2026. Si plusieurs noms circulent concernant l’écurie pour laquelle Audi sera motoriste, aucune annonce officiel n’a pour le moment été faite.

« Le sport automobile a toujours été dans l’ADN d’Audi ». Le PDG du constructeur automobile allemand, Markus Duesmann, a annoncé l’arrivée de la marque du groupe Volkswagen en F1, en tant que motoriste, en 2026. Accompagné de Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA, et de Stefano Domenicali, patron de Formula 1, le PDG d’Audi a fait cette annonce, ce vendredi 26 août, en marge du Grand Prix de Belgique.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Si le PDG du constructeur automobile allemand a confirmé que Audi ne formera pas une nouvelle équipe sur la grille, mais qu’elle s’associera avec écurie déjà existante, on ne sait, pour le moment pas, quelle sera cette écurie. Cependant, tout mène à penser qu’il pourrait s’agir de l’écurie suisse Sauber. En effet, au moment de l’annonce de l’arrivée de Audi en F1, Alfa Romeo a annoncé que son partenariat avec Sauber en Formule 1 sera reconduit une dernière année et prendra fin à la fin de la saison 2023.

Même si McLaren, Aston Martin ou Williams ont été évoqués et pourraient être le futur partenaire de Audi en F1, le partenariat avec Sauber semble le plus probable. Le PDG de la marque allemande a indiqué qu’il se donnait jusqu’à la fin de l’année 2022 pour étudier les propositions et pour annoncer le nom de l’écurie pour laquelle Audi sera le fournisseur de moteur.

Audi deviendra donc le cinquième motoriste de la F1 avec Mercedes, Ferrari, Renault et Red Bull (qui utilise des moteurs Honda) et sera le seul à fabriquer ses moteurs sur le sol allemand puisque les moteurs Mercedes sont, eux, fabriqués au Royaume-Uni.

« Un timing parfait, avec les nouvelles règles »

Cette décision de Audi de rejoindre la Formula 1 en 2026 n’est pas anodine. En effet, elle intervient 10 jours après l’annonce de la FIA de modifier la réglementation sur les moteurs en 2026. Les nouvelles règles techniques, qui s’appliqueront à cette date, se concentreront sur une plus grande électrification des voitures et sur un carburant durable avancé.

Cette décision était un prérequis pour Audi qui a pour ambition de « devenir un constructeur automobile 100% électrique » d’ici 2033. La marque aux quatre anneaux et tout le groupe Volkswagen sont engagés dans une ambition de réduction de l’impact de leurs voitures et de leurs moteurs sur l’environnement. Le fait que la F1 a décidé de mettre en place, dès 2023, un plafond budgétaire pour les motoristes a, aussi, conforté la décision de la marque allemande de rejoindre la compétition mère de l’automobile.

« 2026 est le bon moment pour entrer en F1. Le changement de règles a permis cela avec la grande partie d’énergie électrique générée, le carburant vert et aussi la limitation des dépenses. On va réaliser un tout nouveau moteur donc 2026, ce n’est pas si loin que ça. On va devoir aussi agrandir nos installations au niveau de la F1, on va aussi devoir engager de nouvelles personnes et ça va prendre du temps. Dans moins de quatre ans, on sera sur la grille et ce n’est pas si loin que ça. »

Markus Duesmann, PDG de Audi

Nouvelle aventure sportive pour Audi

La marque aux quatre anneaux va donc, pour la première fois de son histoire, intégrer la Formule 1 en 2026. Cette date marquera donc le début d’une nouvelle aventure sportive pour Audi qui n’est pourtant pas novice en la matière.

« Si on pense au Mans, au rallye-raid, à la Formule E, on a toujours été impliqués », a déclaré Markus Duesmann après avoir annoncé l’arrivée d’Audi en F1. En effet, le constructeur automobile a déjà remporté 13 fois les 24 heures du Mans (entre 2000 et 2014) ainsi que plusieurs titres en Formula E et en rallye. La marque allemande souhaite aussi gagner, à Dakar, un premier titre de rallye-raid, avec sa RS Q e-tron qui est le premier véhicule de ce sport à posséder un moteur hybride de ce genre.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Cette annonce de Audi pourrait bientôt être suivie d’une autre arrivée d’un constructeur automobile appartenant au groupe Volkswagen en Formule 1. En effet, le conseil de surveillance du groupe allemand a aussi approuvé en avril, le projet de Porsche de potentiellement rejoindre la compétition la plus intense du sport automobile.

Ainsi, Porsche, qui a déjà connu la F1 trois fois (dans les années 60, de 1983 à 1987 et en 1991), pourrait faire son grand retour dans la compétition. Le PDG d’Audi a toutefois affirmé que même si les deux marques font partie du même groupe, les « deux programmes » seront « complètement séparés » et Porsche « auront leurs [infrastructures] au Royaume-Uni ».

Si ce retour se confirme, tout prête, pour le moment, à croire que Porsche concourra dans la compétition en partenariat avec Red Bull. En effet, le rachat par la marque allemande de 50% de l’écurie autrichienne serait envisagé depuis un certain temps.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « SPORT » découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr