Ed Sheeran doit faire face à un procès sur les droits d’auteur pour Thinking Out Loud

La star de la pop Ed Sheeran a été condamnée à passer en jugement aux États-Unis pour avoir copié sa chanson phare Thinking Out Loud sur Let’s Get It On de Marvin Gaye.

Un juge a rejeté la demande de Ed Sheeran pour clore l’affaire, déclarant qu’un jury devrait décider des similitudes entre les deux chansons. Cette décision intervient six mois après que Sheeran a été innocenté de plagiat pour son tube Shape Of You lors d’un procès à Londres.

Après ce jugement, le chanteur s’était insurgé contre les revendications de droits d’auteur « sans fondement« , qui, selon lui, sont « beaucoup trop courantes« .

La plainte concernant Thinking Out Loud a été déposée à l’origine en 2018, non pas par la famille de Marvin Gaye mais par le banquier d’affaires David Pullman et une société appelée Structured Asset Sales, qui a acquis une partie de la succession du coauteur de Let’s Get It On, à savoir Ed Townsend.

Ils demandent 100 millions de dollars de dommages et intérêts et affirment que Ed Sheeran et Amy Wadge – qui l’aide à écrire les textes – ont « copié et exploité, sans autorisation ni crédit » la chanson de Marvin Gaye, « y compris, mais sans s’y limiter, la mélodie, les rythmes, les harmonies, la batterie, la ligne de basse, le refrain, le tempo, la syncope et le bouclage ».

Jeudi dernier, le juge de district américain Louis Stanton a cité un désaccord entre les experts musicaux des deux parties au procès pour justifier l’ouverture du procès civil.

La perspective d’un procès devant un jury sera malvenue pour Ed Sheeran. Les avocats spécialisés dans les droits d’auteur ont souvent fait valoir que les jurys ont du mal à comprendre les complexités de la législation sur les droits d’auteur et à comprendre pourquoi des similitudes superficielles entre deux chansons ne constituent pas nécessairement une preuve de plagiat.

Dans son ordonnance, le juge Stanton a également décidé que les jurés doivent décider si cela peut aussi inclure les revenus des concerts dans les dommages et intérêts, rejetant l’argument de Ed Sheeran selon lequel les ventes de billets n’étaient pas liées à l’infraction présumée.

La tournée 2014-2015 de Sheeran aurait rapporté 150 millions de dollars, selon la publication commerciale de l’industrie musicale Pollstar.

Ses avocats n’ont pas commenté la décision du juge. Un avocat de SAS – Structured Asset Sales -, Hillel Parness, a déclaré à Reuters que la société était « satisfaite » de la décision.

Ce n’est pas le seul procès auquel Ed Sheeran est confronté pour Thinking Out Loud, qui a remporté la chanson de l’année aux Grammy Awards en 2016. SAS a déposé une deuxième plainte, qui est actuellement en pause, tandis qu’un procès distinct intenté par une autre partie de la succession de Townsend est en attente de jugement.

« Les coïncidences sont inévitables »

Lors du procès Shape of You a en mars, le chanteur et ses co-auteurs John McDaid et Steven McCutcheon ont dû faire face à des accusations selon lesquelles un morceau de leur chanson reprenait Oh Why, une chanson de 2015 de Sami Chokri et Ross O’Donoghue.

Cependant, un juge de la Haute Cour a conclu qu’ils n’avaient « ni délibérément ni inconsciemment » plagié la chanson précédente, et a accordé à la star et à ses coaccusés plus de 900000 Euros de dédommagement.

Par la suite, Ed Sheeran avait déclaré sur Instagram : « J’espère que cette décision signifie qu’à l’avenir, les réclamations sans fondement comme celle-ci pourront être évitées. Il faut vraiment que cela cesse.« 

Il avait ajouté : « C’est vraiment dommageable pour l’industrie de l’écriture de chansons. Il y a seulement un certain nombre de notes et très peu d’accords utilisés dans la musique pop. Les coïncidences sont inévitables si 60 000 chansons sont publiées chaque jour sur Spotify. Cela fait 22 millions de chansons par an, et il n’y a que 12 notes disponibles.« 

Affaire à suivre pour le chanteur.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « Culture », découvrez notre rubrique dédiée.

 

Source: cerfia.fr