De nouvelles images de James Webb dévoilées

En fin d’après-midi, la NASA, l’ESA et l’ASC ont révélé de nouvelles images spectaculaires prises par le télescope James Webb.

James Webb, c’est le successeur d’Hubble. Sa spécialité : il peut observer dans l’infrarouge. Webb peut également collecter une image neuf fois plus rapidement qu’Hubble. Ce petit bijou de technologie, développé par la NASA, l’ESA (European Space Agency) et l’ASC (l’Agence Spatiale Canadienne), a été lancé le 25 décembre 2021 pour un voyage de cinq ans et demi. Webb, c’est « notre » télescope, a martelé Michelle Thaller pendant la diffusion en direct cette après-midi.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Le 12 juillet, à la Maison Blanche, le président Joe Biden a dévoilé la toute première image prise par le télescope. Nommée SMACS 0723, on peut y voir des milliers de galaxies. On appelle cela un champ profond, « une image prise avec un long temps d’exposition afin de détecter les plus faibles lueurs. », comme le rapporte Le Parisien. Cette image est la plus profonde et la plus nette de notre univers. Sur cette image, on peut voir des galaxies remontant à plus de 13 milliard d’années. « Ce que l’on voit a mis 13 milliards et demi d’années à nous parvenir », souligne Marie-Ange Sanguy, rédactrice en chef de Espace et exploration, soit après le Big Bang.

« Il y a une quantité de galaxies énorme, on va pouvoir faire un travail scientifique pendant plusieurs mois pour vraiment saisir toute la science dans cette image », a réagi Pierre-Olivier Lagage, responsable scientifique de la contribution française au télescope James Webb. « L’image de Webb couvre une parcelle de ciel d’environ la taille d’un grand de sable tenu à bout de bras par quelqu’un au sol – et révèle des milliers de galaxies dans un minuscule morceau de vaste univers », précise de son côté la NASA.

Première image prise par le télescope James Webb
SMACS 0723

La semaine dernière, la NASA avait révélé des images tests prises par Webb. « Cette image Fine Guidance Sensor a été acquise en parallèle avec l’imagerie NIRCam de l’étoile HD147980 sur une période de 8 jours début mai. Cette image représente un total de 32 heures de temps d’exposition à plusieurs pointages superposés du canal Guider 2. », explique l’agence spatiale américaine.

Image test de James Webb
Image test de James Webb. NASA’s James Webb Space Telescope/Flickr

Ces images ont suscité l’engouement et l’excitation de bon nombres d’astronomes amateurs, comme Garth Illingworth de l’université de Californie. « Cela va être une semaine trépidante ! », confie-t-elle au New York Times. Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises.

Cinq nouvelles images

https://platform.twitter.com/widgets.js

L’évènement a commencé à 16h30 (heure de Paris, 10h30 heure de Washington), sur la chaîne YouTube officielle de la NASA. Des centaines de milliers de personnes y ont assisté. C’est Michelle Thaller, astronome, qui menait la danse. « Vous savez, quand vous entamez un projet d’une telle ampleur, il y a un toujours une possibilité que ça ne puisse pas marcher. Mais ça a marché, et nous en sommes vraiment fiers », a commenté John Mather, un scientifique prenant part au projet Webb.

L’évènement était divisé en cinq parties, correspondant aux cinq images : l’image SCOPS 0723, un spectre de l’exoplanète WASP-96b, la mort d’une étoile, Stephan’s Quintet (un ensemble de cinq galaxies), et la naissance d’une étoile. Malgré quelques soucis techniques lors de la diffusion, même à distance James Webb nous a mis des étoiles dans les yeux.

Lors de la diffusion de Stephan’s Quintet, le Docteur David Law explique. « Il a fallu combiner près de 1 000 images individuelles et 150 mégapixels pour capturer de manière adéquate un groupe de cinq galaxies en interaction appelées Stephan’s Quintet ».

Et d’ajouter, « même quand les galaxies sont détruites, Webb montre la naissance de nouvelles étoiles ».

James Webb WASP-96 b
James Webb Southern Ring Nebula
James Webb Stephan's Quintet
James Webb Carina Nebula

 

 

« Webb va résoudre les mystères dans notre système solaire, observer au-delà vers des mondes lointains autour d’autres étoiles et sonder les structures et les origines mystérieuses de notre univers et de notre place dans celui-ci » , précise la NASA dans son communiqué de presse. Malgré que le télescope ait été légèrement cabossé, James Webb a de beaux jours devant lui et va nous rapporter des images toujours plus sublimes. « Et ce n’est seulement que le début », a conclu la présentatrice.

Pour suivre l’actualité trépidante du petit bijou de la NASA, c’est sur ce compte Twitter que ça se passe.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr