Damien Abad dans la tourmente

Accusé de viol, Damien Abad ne convainc pas au sein du gouvernement Borne et rencontre de grosses difficultés pour recruter son cabinet.

Après l’ouverture d’une enquête pour tentative de viol par le parquet de Paris, le ministre des Solidarités, qui clame toujours son innocence, apparaît de plus en plus fragilisé politiquement. En coulisse, la pression s’accentue pour sa démission.

Depuis son entrée au gouvernement plusieurs témoignages de femmes évoquent des abus sexuels de la part du ministre. « S’il y a de nouveaux éléments, si la justice est à nouveau saisie, on tirera toutes les conséquences de cette décision« , avait alors affirmé Elisabeth Borne.

Damien Abad

Cette plainte pourrait donc précipiter le départ de Damien Abad, que la Première ministre semblait réclamer à Emmanuel Macron. Un remaniement aura lieu ce lundi 4 juillet, selon RTL. À cette occasion, Elisabeth Borne nommera quatre nouveaux ministres.

Damien Abad rencontre également de grosses difficultés pour recruter son cabinet. En effet, le ministre ne possède que 6 conseillers sur les 15 possibles, soit 9 postes vacants. Il détient le plus gros déficit de tout le gouvernement Borne.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « POLITIQUE », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr