Coupe du monde de football 2022 : un appel au boycott

Depuis l’annonce, que la coupe du monde de football 2022, se déroulera au Qatar en novembre, les polémiques ne cessent de voir le jour.

 De nombreuses polémiques avant même le début de la compétition

Dans trois mois, la cérémonie d’ouverture et le tout premier match auront lieu devant des milliers de spectateurs. Mais avant même, qu’elle n’ait commencé, cette coupe du monde fait l’objet de nombreuses vagues d’indignation.

Ce sont plusieurs investigations qui ont été mené : des enquêtes pour corruption, non-respect des droits de l’homme et atteintes à l’environnement.

En effet, depuis l’attribution de l’évènement en 2010, ce sont d’importants chantiers de construction des stades au Qatar qui se sont mis en place. Cette phase de construction, émet le doute sur les conditions de travail sur ces chantiers et fait l’objet de nombreuses accusations.

Cette coupe du monde a attiré de nombreux travailleurs immigrés. Depuis des années, des ouvriers étrangers mettant en placent les infrastructures nécessaires à cette coupe du monde. Les défenseurs des droits de l’homme ont alerté sur les conditions de travail de ces travailleurs.

Par ailleurs, il est difficile de chiffrer de manière précise, le nombre de travailleurs immigrés décédés ou blessés sur ces chantiers de la coupe du monde.

De plus, cette coupe du monde de football 2022, fait l’objet de critiques écologiques. Même si cette compétition sportive se tiendra en hiver, le Qatar est considéré comme l’une des destinations les plus chaudes du monde. Ces conditions climatiques obligent à mettre en place un système de climatisation à ciel ouvert dans la plupart des stades. Les conditions écologiques sont considérées comme désastreuses.

 

Le boycott des compétitions sportives

Suite à ces révélations sur les conditions humaines des travailleurs, et des dégâts écologiques de cette coupe du monde, c’est un appel au boycott de certains pays qui se met en place. Cette fois-ci, les protestations viennent des joueurs de football eux-mêmes :  comme l’équipe allemande de football, et l’équipe norvégienne de football.

L’appel au boycott de cette coupe du monde 2022 au Qatar n’est pas un cas isolé.

En février, se tenaient les Jeux d’hiver 2022 de Pékin. Les appels au boycott sportif et diplomatique c’étaient multipliés dans plusieurs pays. En raison d’une part de la persécution de la minorité musulmane ouïghoure et des conditions environnementales de cette compétition.

En effet, ces Jeux d’hiver, ont créé la polémique car les épreuves sur piste devaient se dérouler entièrement sur de la neige artificielle. Plusieurs ONG, ce sont alors empressés d’alerter sur les conditions écologiques dans lesquelles devaient se dérouler ses épreuves.

 

Des épreuves comme le snowboard, et de ski freestyles, s’étaient par exemple déroulés au milieu d’usines, créant la polémique sur les réseaux sociaux. Cette zone industrielle est considérée comme l’un des sites industriels les plus polluants. Plusieurs internautes s’étaient donc interrogé sur l’impact environnemental d’une telle installation. Tout au long de la compétition, ces Jeux d’Hiver 2022, ont été surnommé « Les Jeux de la honte ».

Même si, un boycott à trois mois du lancement de la compétition, est peu probable, les conditions dans lesquelles se sont mis en place cette coupe du monde 2022, et dans lesquelles elle va se dérouler ne cesse de préoccuper.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr