Coupe du monde 2022 : pourquoi l’émir du Qatar portait le drapeau de l’Arabie Saoudite ?

Lors du match de Coupe du monde 2022 entre l’Arabie Saoudite et l’Argentine, l’émir du Qatar Tamim Ben Hamad Al Than, portait un drapeau saoudien afin de confirmer la réconciliation entre lui et le prince héritier saoudien.

Mardi 22 novembre, dans l’après-midi, Tamim Ben Hamad Al Than a profité de la grande visibilité de la Coupe du monde se déroulant dans son pays, pour s’afficher fièrement avec le drapeau saoudien. Et la scène a fait le tour des réseaux sociaux, après l’exploit de l’Arabie Saoudite face à l’Argentine.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane, était présent juste à côté du président de la FIFA, Gianni Infantino et l’émir du Qatar était à droite du président de la fédération internationale. Ainsi, ce geste de la part de l’émir n’était pas anodin.

« C’est assez inattendu, ironique, et ça montre que les temps changent. Il faut se souvenir de la situation il y a un an », déclare le spécialiste en géopolitique du sport, Jean-Baptiste Guégan.

En effet, cette attitude montre le rapprochement entre les deux États voisins, après la crise entre juin 2017 et janvier 2021. Adam Crafton, reporter américain pour The Athletic raconte que c’est « particulièrement fou » pour ces deux pays qui « ont dépensé des fortunes pour se concurrencer et s’attaquer ».

Contexte de la crise entre 2017 ET 2021

Cette tension entre les deux pays du Golfe s’est passée entre juin 2017 et janvier 2021. C’est lors de l’arrivée au pouvoir de Mohammed ben Salmane en Arabie Saoudite, en juin 2017 que la crise débute. En effet, l’État dirigé par le prince héritier et ses alliés : les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn et l’Égypte, mettent en place un blocus diplomatico-commercial à leur voisin, le Qatar. Autrement dit, la rupture de leurs relations diplomatiques et la fermeture des frontières terrestres mais aussi aériennes et maritimes.

Pourquoi ?

Car l’Arabie Saoudite et ses alliés accusaient le Qatar de les avoir trahis pour « soutien au terrorisme » après un pacte avec l’Iran. D’après l’Arabie Saoudite, Doha soutenait « les activités des groupes terroristes soutenus par l’Iran dans la province de Qatif ». Le pays arabe de MBS (Mohammed ben Salmane) affirmait que « le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech et Al-Qaïda ».

C’est ensuite en janvier 2021, que les relations se sont arrangées entre les deux pays du Moyen-Orient, avec la fin du blocus diplomatico-commercial.

« La situation dans le Golfe reste très marquée par sa versatilité et les amitiés d’aujourd’hui peuvent se défaire. On reste dans une zone du Golfe fragmentée par un certain nombre de rivalités », explique Nabil Ennasri, docteur en sciences politiques et spécialiste du Qatar, à franceinfo.

Les deux chefs États se sont même photographiés ensemble, dimanche lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde. Une image rare.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Cette réconciliation va-t-elle durer ?

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « Sport », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr