30 heures de queue à Londres pour voir le cercueil de la Reine

Le monde est en deuil et les yeux sont rivés sur Londres. Des centaines de milliers de personnes sont attendues dans les rues de la capitale pour rendre un dernier hommage à la Reine Elizabeth II, décédée jeudi dernier. Les dernières estimations prévoient environ 30 heures de queue. Certaines personnes pourraient même être refoulées.

Avec ces chiffres incroyables, il est hautement certain de voir des milliers de personnes tentant de rendre un dernier hommage à la Reine se faire refouler avant même d’avoir atteint le Westminster hall.

https://platform.twitter.com/widgets.js

L’accès du public à la chapelle pour rendre un dernier hommage à la Reine sera autorisé 24 heures sur 24, de mercredi 18 heures à lundi  7h30 (heures françaises), jour des funérailles de la Reine. Les responsables estiment que la capacité maximale permettra à environ 330 000 personnes de passer devant le cercueil avant la fin du reposoir.

Cette estimation suppose que les gens passeront par Westminster Hall à raison de plus de 50 personnes par minute, jour et nuit, pendant quatre jours et demi. Les dernières estimations prévoient qu’entre 750 000 et un million de personnes pourraient être prêtes à faire la queue pour avoir la chance de visiter une dernière fois la dépouille de la Reine, ce qui signifie que plus de la moitié d’entre elles n’y parviendront pas.

Après avoir été vu pour la première fois depuis l’annonce de son décès au château de Balmoral la semaine dernière, le cercueil a été transporté hier dans une procession solennelle le long du Royal Mile jusqu’à un service à la cathédrale St Giles.

Son cercueil est arrivé à Londres depuis l’Écosse en début de soirée, où le tout nouveau Premier ministre Liz Truss l’a accueilli à la RAF Northolt. Elle était accompagnée de sa fille, la princesse Anne, et de son mari Timothy Laurence.

La période de mise en bière a débuté ce matin, mais les visiteurs doivent patienter encore quelques heures pour payer leur hommage. Certaines personnes ont commencé à faire la queue depuis hier après-midi.

Dès lors, le grand hall des Chambres du Parlement sera ouvert aux personnes en deuil 24 heures sur 24, jusqu’à 7h30 (heure française) lundi 19 septembre, jour des funérailles.

Il faudra donc prendre son mal en patience pour les personnes qui voudront voir une dernière fois la Reine, puisque ce protocole long et coûteux pourrait faire monter le temps d’attente à environ 30 heures. Une longue attente pour ne pas être certain de pouvoir atteindre le but.

Dans Londres, il y a eu beaucoup d’aménagement pour permettre autant de personne à faire la queue. Une queue qui va s’étendre jusqu’au quartier de Bermondsey, situé au sud-est de la capitale. Soit plus de 7km, en suivant le cours de la Tamise.

Londres devrait connaître une affluence bien plus accrue, ce qui devrait perturber le quotidien de milliers de personnes vivant dans la capitale. Il a d’ailleurs été conseillé hier de préférer le télétravail pour éviter de prendre les transports en commun, qui devraient être surchargés. Une affluence réelle, que Londres devrait pouvoir supporter comme elle a pu le faire auparavant.

Certains responsables au gouvernement ont par ailleurs comparé les dispositions prises à l’organisation d’un événement de l’ampleur des Jeux olympiques de 2012 en l’espace de quelques jours.

Certains membres du Parlement ont prévenu que « la file d’attente devrait être très longue. Vous devrez rester debout pendant de nombreuses heures, voire toute la nuit, avec très peu de possibilités de vous asseoir, car la file d’attente ne cessera de bouger ».

La dernière personne à avoir été exposée au Royaume-Uni (avec une affluence et des conséquences sur la vie des londoniens moins prononcées) était la Reine mère, en avril 2002.

Suivez toute l’actualité au quotidien sur notre compte Twitter @CerfiaFR. Pour plus d’infos « INFOS », découvrez notre rubrique dédiée.

Source: cerfia.fr