🔮đŸ“ș Retraite: manifestation de retraitĂ©s pour une revalorisation des pensions #news #france #video

Une centaine de manifestations se sont tenues ce vendredi en France pour la revalorisation des pensions, Ă  l’organisation de neuf organisations syndicales (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires) et associatives (FGR-FP, LSR, Ensemble et solidaires) de retraitĂ©s.
L’HumanitĂ© a rejoint le rassemblement parisien, au pied du ministĂšre de l’Economie et des Finances.

Pour tous ces retraitĂ©s, le compte n’y est pas. « Les prix Ă  la consommation, et les prix des dĂ©penses contraintes comme l’énergie, le gaz, l’électricitĂ©, voire la mutuelle santĂ©, les transports augmentent Ă  un rythme endiablĂ© », dĂ©sespĂšre Yves Housson, qui dĂ©plore, en parallĂšle, une augmentation des retraitĂ©s de seulement 0,4%. Soit « une poignĂ©e d’euros pour toute l’annĂ©e », plaçant de plus en plus de retraitĂ©s en difficultĂ© financiĂšre.

Une situation d’autant plus dure Ă  digĂ©rer que, « de l’argent, il y en a », avance le retraitĂ©. « Au moment oĂč les 500 plus grandes fortunes du pays ont vu leur fortune doubler jusqu’à presque 1 000 milliards en Ă  peine quelques annĂ©es, qu’on ne nous dise pas qu’il n’y a pas d’argent pour financer nos revendications », tacle-t-il, tout en revendiquant une augmentation des retraites d’au moins 100 euros par mois, ainsi qu’une indexation de celles-ci sur les salaires, et non plus sur les prix.

Louise Gavary est retraitĂ©e de l’éducation physique et sportive. Cette militante au SNEP-FSU ne s’estime pas durement touchĂ©e par la situation actuelle, mais manifeste en pensant « aux collĂšgues qui partent maintenant Ă  la retraite de plus en plus tard, avec une retraite de 200, 300, voire 400 euros moins Ă©levĂ©e » que la sienne, Ă  salaires Ă©quivalents.

Un peu plus loin dans le cortĂšge, Philippe Pakiary, prĂ©sident adjoint Ă  la fĂ©dĂ©ration nationale des officiers mariniers, est « en colĂšre », comme l’affiche d’emblĂ©e sa pancarte. Il dĂ©nonce, lui aussi, un pouvoir d’achat des retraitĂ©s « en pĂ©ril », et souhaite mettre l’accent sur une situation singuliĂšre. « Aujourd’hui, je suis lĂ  pour toutes les veuves des officiers mariniers, qui ne touchent que 50% de leurs pensions et qui se retrouvent Ă  devoir vivre avec des retraites de 800 euros », alerte l’ancien officier, qui appelle Ă  une augmentation gĂ©nĂ©rale des retraites, et Ă  ce que les veuves des officiers mariniers puissent percevoir au moins 75% des pensions de leurs dĂ©funts maris.

Parmi les manifestants, on retrouve Ă©galement quelques non-retraitĂ©s, prĂ©sents par solidaritĂ©, avec en tĂȘte « des parents, des grands-parents, de la famille qui vivent pĂ©niblement avec leur retraite », explique Fabien Auvity, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’union locale CGT du 13Ăšme arrondissement de Paris. Le reprĂ©sentant syndical cite notamment l’exemple des ouvriers, « qui touchent des pensions de 800 euros alors qu’ils ont travaillĂ© toute leur vie au SMIC
 C’est un peu se foutre d’eux. » tance le syndicaliste. A cĂŽtĂ© de lui, AurĂ©lie Mongeot, trĂ©soriĂšre de la mĂȘme section locale ajoute « et se mobilise aussi pour nos enfants et les gĂ©nĂ©rations futures ! »

Tous affirment d’ores et dĂ©jĂ  leur soutien Ă  la grĂšve nationale du 5 octobre, qu’ils rejoindront pour la plupart, Ă  l’appel des organisations syndicales CGT- FO – FSU – Solidaires – FIDL – MNL – UNEF – UNL, et Ă  destination du de l’ensemble du monde du travail dans le secteur privĂ©, du public, et des jeunes. Avec pour mot d’ordre: « Tous unis pour nos droits, » c’est la thĂ©matique centrale de cette journĂ©e.

Retrouvez-nous le 5 octobre sur le site et les rĂ©seaux sociaux de l’HumanitĂ©, pour un direct vidĂ©o au coeur du cortĂšge parisien.

📣 SUIVEZ L’HUMANITÉ !
Retrouvez tous nos articles sur 👉 https://www.humanite.fr/
Notre page Facebook 👉 https://fr-fr.facebook.com/humanite.fr/
L’HumanitĂ© est aussi sur Twitter 👉 https://twitter.com/humanite_fr